Sélectionner une page

Les chiffres sont formels : 65 % des échecs entrepreneuriaux ont pour principale source une incompatibilité entre associés. Il est donc impératif entre futurs associés de s’assurer que l’on se comprend bien à court terme, et que l’on a la même vision de l’entreprise à long terme. Or, dans le cas d’une levée de fonds, l’aspect humain est souvent négligé lors d’une due diligence. Et si vous faisiez confiance à un tiers en misant sur la due diligence RH pour mettre toutes les chances de votre côté ?

Amis puis associés ? Attention, danger !

La majorité des associés appartiennent au « premier cercle » : amis, couples, membres de la famille, anciens collègues, anciens camarades d’études… C’est très agréable lorsqu’il s’agit de se lancer, mais cela peut devenir problématique lorsque les premières difficultés s’annoncent : en effet, qui sera sauvé·e en premier, l’amitié ou l’entreprise ? Les deux dimensions sont-elles compatibles ?

Des amis n’oseront peut-être pas se dire ce que des associés devront absolument partager.

« Une amitié construite en entreprise peut être glorieuse, alors qu’une entreprise fondée sur l’amitié peut être un meurtre », tels sont les mots (un peu forts) de Noam Wasserman dans son livre The Founder’s Dilemmas, Anticipating and Avoiding the Pitfalls That Can Sink a Startup. Une difficulté à laquelle a dû faire face Antoine B., après avoir créé une SSII avec un ancien collègue et ami : « Mon associé estimait normal d’inviter nos premiers clients dans des restaurants hors de prix, alors que je trouvais ces dépenses déplacées pour notre budget très serré, racontait-il ainsi au site Chef d’Entreprise, nous avons eu de violentes disputes sur le sujet jusqu’à ce que nous décidions d’établir des règles pour fixer les seuils des dépenses autorisées et les situations qui justifient des extras. »

En revanche, s’associer avec une personne qui ne fait pas partie de son premier cercle n’est pas non plus un gage de réussite. Travailler avec des proches présente des avantages indéniables : il faut, en effet, réussir à travailler efficacement et rapidement dès le début de l’aventure, ce qui n’est jamais facile quand on ne se connaît pas ! Mais savez-vous déjà comment faire pour vous associer ?

Dans ce contexte, comment éviter les difficultés ? Rédiger un pacte d’associés pour fixer les conditions d’une sortie du capital pour chacun·e… Cette solution existe, mais il faut aussi penser à la possibilité de procéder à une due diligence RH.

Due diligence RH, quel accompagnement pour les entrepreneurs ?

Commençons par un petit rappel : la due diligence, c’est un ensemble de vérifications qui vont être réalisées par de potentiels investisseurs lors d’une levée de fonds. Il s’agit notamment, pour eux, de consulter des audits juridiques et financiers, afin de se renseigner sur le bon fonctionnement de l’entreprise. La due diligence RH, quant à elle, prend en plus en compte la dimension humaine. Elle permet aux associés :

  • de prévoir les risques ;
  • de connaître leurs forces et leurs faiblesses, et donc de comprendre si les différences qui peuvent exister entre les associés représentent un avantage ou un inconvénient ;
  • de vérifier que les objectifs des prochaines années de développement sont partagés par chacun·e des associés ;
  • de vérifier s’ils partagent les mêmes valeurs ;
  • de consolider l’association en favorisant la compréhension des rôles de chacun·e ;
  • de définir des axes de recrutement pour anticiper les arrivées de nouveaux collaborateurs…

Attention, autre rappel important pour les candidats à une levée de fonds : soyez transparent ! Être conscient·e de ses failles, c’est se donner l’opportunité de s’améliorer. Cacher des éléments (financiers, organisationnels, structurels, humains), c’est prendre le risque de subir un échec…

Les avantages de la due diligence RH pour les investisseurs

Les investisseurs ne sont pas des personnes « externes » aux projets entrepreneuriaux. Tiers de confiance, ils doivent partager les mêmes valeurs que ceux qui lancent la levée de fonds, afin d’aller dans la même direction et de limiter les risques d’échec.

La due diligence RH leur permet ainsi de mieux connaître les associés et la direction qu’ils souhaitent prendre, afin de les accompagner au mieux. Cet outil d’analyse leur donne toutes les clés pour comprendre les motivations profondes et les valeurs des associés. C’est d’ailleurs aux investisseurs que reviendra le rôle crucial de donner les résultats de la due diligence RH. Autant dire qu’il est plus avisé de procéder à une due diligence en fin de processus, quand le lien de confiance a été établi !
[su_box title= »La due diligence RH n’est PAS… » box_color= »#8F14A3″]Il ne faut pas redouter la due diligence RH ! Ne partez pas avec des a priori. Elle n’est pas :

  • un go/nogo pour la levée de fonds ;
  • un jugement de la qualité du projet ;
  • un jugement des personnes ;
  • un test psychologique ;
  • un test de compétences ;
  • un test de QI ;
  • une raison de mettre fin à une association…

[/su_box]

Ils ont osé la due diligence RH : ils témoignent !

Nicolas Blandel et Bertrand Jesenberger ont créé Temelio en janvier 2011, une entreprise spécialisée dans le CRM Onboarding. Ils ont finalisé leur dossier de levée de fonds en décembre 2016.

« À la demande de notre investisseur, nous avons accepté de procéder à une due diligence RH, explique Nicolas Blandel, notre investisseur ne nous a pas dit qu’il allait remettre en cause son investissement si les résultats du test étaient négatifs. Ce n’était pas le but. Cette due diligence RH nous a permis de vérifier notre niveau de complémentarité. Résultats ? Nous avons un leadership équilibré, une bonne communication, une bonne répartition des rôles. »

La due diligence RH, telle une thérapie de couple, leur a ainsi permis de bénéficier d’un support de coaching et d’accompagnement, ainsi que de mettre des mots sur les points de blocage qui pouvaient exister.

« La due diligence RH met en exergue des éléments que l’on pense connaître ou savoir mais qui sont présentés différemment, poursuit Nicolas Blandel, c’est un outil riche pour des entrepreneurs et il ne doit surtout pas être perçu comme un jugement mais plutôt comme un guide. »

Un recours presque indispensable pour assurer la réussite d’une aventure entrepreneuriale ! Vous voulez découvrir une autre formule d’une entreprise qui marche ? Découvrez la compatibilité de Michel et Augustin !

Pour aller plus loin et comprendre comment se passe très concrètement une due diligence RH, téléchargez notre cas client Entrepreneur Venture qui nous ont choisis pour réaliser un audit d’équipe des entrepreneurs qu’ils accompagnent.

Partager :