Sélectionner une page

Comment en arriver à se lancer en équipe ? Notre histoire…

Au commencement, il n’y avait rien…

Rien ? En êtes-vous si sûr ?

Si on regarde bien, il y avait tout de même quatre âmes égarées (je ne file pas la métaphore en parlant de brebis, assez d’allusions bibliques pour ce billet) éparpillées sur plusieurs continents. L’un finissait ses études d’ingénieur en se disant que les difféomorphismes de dimension N ne lui apporteraient plus rien. Un autre persista dans cette voie mais s’exila à l’étranger à la recherche d’aventures plus palpitantes. Un troisième cherchait à s’établir dans une grande entreprise avec la volonté d’occuper un poste stratégique qui aurait un impact profond sur l’organisation…mais se fit rattraper par l’inertie de cette dernière. Enfin, le petit dernier avait quant à lui fait le choix significatif du freelancing, en attendant patiemment le jour où il tomberait sur un projet si passionnant qu’il s’y lancerait à corps perdu.

Si on regarde encore de plus près, on arrive même à percevoir un lien quasi-invisible entre ces quatre personnages : une profonde volonté de ne pas s’engluer dans l’immuable, et un goût prononcé pour la création.

Certains étaient amis, d’autres ne se connaissaient même pas…comment se sont-ils unis, un jour, en se lançant dans cette aventure risquée au point de démissionner de leur job, de dépenser leur temps, leur argent et leur énergie dans un même projet ?

FB_IMG_1438094575120

***

Quand j’ai commencé à réfléchir à Entr’UP, c’était avec des amis, un dimanche comme un autre autour d’un apéro. L’idée était encore très floue, mais était bien présente la volonté d’apporter une solution significative et unique qui permettrait à ceux qui ont des idées de les réaliser, de passer de l’intention à l’action, et donc d’agir en amont du processus de création des projets. C’est en discutant avec de nombreuses personnes et en commençant à brainstormer sur le projet avec ces amis qu’à commencé à émerger le concept d’un outil de profile-matching, mettant en relation des personnes aux compétences complémentaires pour leur permettre de se lancer et de développer leurs projets.

L’ironie, c’est que je me retrouvais dans la problématique à laquelle je souhaitais créer une solution et que tant de porteurs de projets ont connu ou connaissent encore aujourd’hui. Il me fallait passer à l’action, à la réalisation…bref, conscient de mes forces mais aussi et surtout de mes faiblesses, il me fallait ma dream team.

Toto, la base…

J’étais au Québec, loin de chez moi, pour mes derniers mois d’études. Je me suis immédiatement rapproché d’un ami que je connaissais de l’école d’ingénieur, qui était lui-même au Québec…un développeur bien entendu ! La priorité était en effet d’avoir un profil technique avec lequel travailler. Beaucoup le savent, il est très difficile de convaincre les bons développeurs de rejoindre un projet. Ils sont tellement sollicités qu’il faut véritablement réussir à les séduire avec son projet, sa vision…et sa force de caractère. Je pense que ce qui a motivé notre Toto à me rejoindre est davantage lié à la perspective de construire quelque chose de nouveau, qui n’existe pas vraiment et en partant de rien. Il a tout de suite compris qu’il serait l’architecte d’un projet novateur.

Thomas, l’évidence…

Nous étions donc tous deux au Québec, mais hors de question de ne pas développer le projet également en France ! Mon côté cocorico en prendrait un coup ! Il me fallait donc un alter-ego sur l’hexagone, et si possible une personne avec des compétences en stratégie marketing, un point que je savais crucial pour la réussite du projet et où je ne me considérais pas spécialement comme une flèche. Et depuis le temps que nous parlions avec Thomas de monter quelque chose ensemble…Thomas, c’est mon plus vieil ami, nos pères eux-mêmes se connaissaient depuis le lycée. Sa formation HEC faisait de lui le profil idéal, mais bien au delà de ça, nous nous connaissions parfaitement lui et moi. Un grand respect mutuel, beaucoup de confiance et une belle amitié rendaient les choses faciles. On n’échappe bien évidemment pas aux fameuses remarques mettant en avant « le risque de mélanger amitié et travail », mais je dois dire qu’à date cette complicité sert admirablement notre projet.

Vient alors l’heure des premières grosses dépenses, ce moment où tu vas sortir plusieurs milliers d’euros pour une vidéo pédagogique et des prestations en design pour ton MVP. Toi qui fais attention à ne pas faire trop de restos dans la semaine et à passer des vacances pas trop chères pour limiter les dépenses se met soudain à faire des virements à 4 chiffres pour un projet qui n’est encore qu’une idée, une intuition soutenue par une pauvre étude de marché. C’est le moment clé, celui qui te fait réaliser que toi et ton équipe ferez tout pour que ce projet soit une réussite et que vous êtes tous portés par la même vision, la même conviction.

JB, l’homme providentiel…

Et JB arriva… lui qui était un prestataire que nous payions pour s’occuper de l’UX design se prit de la même passion pour ce projet. Il fallait qu’il nous rejoigne, qu’il complète l’équipe d’Entr’UP. Il était prêt à développer une grosse partie de la plateforme, en lien avec Toto, avec un focus sur le front-end et l’expérience utilisateur. Sans lui, nous pressentions qu’il manquerait quelque chose de crucial au projet, tant son apport faisait la différence. C’est grâce à JB que vous prenez autant de plaisir à naviguer sur Entr’UP 😉

Il intégra alors l’équipe, tant en termes d’implication que de participation au capital.

FB_IMG_1438094587989

Et c’est ainsi que notre équipe s’est retrouvée complétée, chacun apportant sa pierre à l’édifice en fonction de ses compétences, ses expériences, son réseau, mais aussi en fonction des personnalités de chacun : Toto et Thomas sont les pragmatiques de l’équipe, ceux qui gardent toujours les pieds sur terre quand les miens ou ceux de JB ont tendance à certaine fois s’envoler dans les nuages. Chacun a su trouver son rôle, sa place, et la mécanique s’est mise en marche…

a mettre sous le blocs Les fondateurs

***

C’est formidable d’avoir vécu cette expérience de création d’équipe, d’être conscient d’avoir eu la chance de croiser les bonnes personnes au bon moment et de créer désormais la solution qui va permettre de généraliser ses pratiques, de rendre plus facile et plus efficace la création d’équipes complémentaires et soudées. C’est pourquoi à travers Entr’UP, nous nous efforçons tous les jours de rendre cette mécanique plus efficace encore, d’y intégrer non seulement les variables « compétences », « disponibilité » mais aussi celles liés aux personnalités de chacun, au côté humain de chaque Entr’UP runner.

Et vous, avez vous connu des expériences de création d’équipe particulières ? Connaissez-vous des difficultés à rencontrer les bonnes personnes au bon moment, ou au contraire avez-vous de jolies rencontres à nous raconter ?

Partager :